Sixtine de Mademoiselle Sixt à Lille : autoentrepreneuse et étudiante.

Sixtine de Mademoiselle Sixt à Lille : autoentrepreneuse et étudiante

Découvrez la marque de Sixtine et ses accessoires de mode complètement faits main (on adore !) 😃

Portrait Mademoiselle Sixt

Sixtine a 21 ans et étudie à AMOS, école de commerce dans le sport. Cette passionnée de gymnastique a toujours soif de nouvelles expériences et d’apprentissage. C’est pendant le premier confinement, en mars 2020, qu’elle crée sa propre marque : Mademoiselle Sixt. Une marque de création d’accessoires en tissu faits main qui s’est bien développée en une année !

Un mois après le premier anniversaire de sa marque, Sixtine nous fait part de son expérience en tant qu’autoentrepreneuse et étudiante à la fois.

Chouchous de Mademoiselle Sixt

Quel est donc le concept de Mademoiselle Sixt ?

Alors, le concept, c’est que je crée tous mes accessoires de A à Z (à part le tissu en lui-même). Je cherche des idées de nouveaux accessoires et collections, puis je crée. J’ai commencé Mademoiselle Sixt par les chouchous. Je réalise des collections de modèles qui vont bien ensemble, qui sont dans le même univers. Ma première collection, je l’ai entièrement faite avec les tissus de récupération qu’il y avait chez moi et chez ma grand-mère, très colorés, pour créer une collection estivale.

J’ai lancé une première collection, une deuxième, une troisième, et ainsi de suite. Je me suis lancée dans la création de bandeaux aussi, des bandeaux plats et des bandeaux croisés ; puis j’ai élargi ma gamme au moment de la Saint Valentin avec des nœuds papillon et des manchettes, qui sont des petits bracelets en tissu à nouer.

Pour l’instant, j’ai donc quatre accessoires différents et je vais sûrement élargir ma gamme avec d’autres produits, mais ça restera toujours des accessoires, pour habiller une tenue.

Collections, book, il y a vraiment un côté mode, fashion, dans ton concept ?

Oui, c’est ça. Pendant un moment, je pensais créer également des masques, mais il n’y avait pas assez ce côté accessoire de mode selon moi. Je n’arrivais pas à mettre en valeur ce produit.

Tous les accessoires restent dans un certain univers, un style. J’ai uniquement des produits qui me plaisent. Je ne vends pas de produits que je n’aime pas juste parce que je me dis que ça pourrait marcher. Bon, c’est vrai que tout le monde n’a pas les mêmes goûts que moi, mais avec tout ce que je propose, à mon avis, chacun peut trouver son bonheur !

bandeau pour cheveux bleu Mademoiselle Sixt

Qu’est-ce qui t’a poussée à créer ta marque ?

Alors, c’était 22 mars 2020, premier confinement. Donc déjà, je voulais m’occuper !

Avant, j’achetais mes chouchous dans de grands magasins, mais comme ma maman cousait, je lui ai demandé si elle pouvait m’en faire elle-même. Elle m’a donc demandé de choisir le tissu que je voulais, et puis m’a montré beaucoup, beaucoup de tissus ! Et j’en ai choisi plein ! Donc ma mère m’a dit : “Finalement, ça va être plus rapide que je t’apprenne à coudre !” C’est ainsi que j’ai appris à coudre.

J’ai donc commencé à créer mes propres chouchous, puis mes copines m’en ont également demandé. Du coup, j’étais confinée, il fallait que je m’occupe, et je me suis dit que je pourrais peut-être essayer de vendre mes créations. J’ai commencé à vendre sur Instagram, en postant des photos de tous les modèles des chouchous, puis je prenais les commandes par message privé.

Par la suite, j’ai créé le site internet de Mademoiselle Sixt et c’est sur ce site que je prends les commandes aujourd’hui.

As-tu créé ton site internet toute seule ?

Au premier semestre de cette année scolaire, j’étais à Bordeaux en stage, j’y ai créé de nouvelles amitiés, dont une avec une personne qui travaillait justement dans la conception de site internet. C’est donc lui qui m’a aidée à lancer mon site internet, sur WordPress. Il me faisait des tutos, des appels vidéos, et je faisais tout moi-même sur le site, en suivant ses conseils.

Nous avons commencé à créer ce site internet à partir d’octobre 2020, et en décembre, il était prêt. L’anniversaire de ma maman était le 14 janvier, et j’ai donc officiellement sorti le site ce jour-là. Pour lui faire ce petit cadeau d’anniversaire, et pour qu’elle soit fière de sa fille !

échantillons des produits Mademoiselle Sixt

Comment fais-tu pour concilier la gestion de ta marque et tes études ?

Les études passent et passeront toujours avant ! Parce que c’est ma priorité, et parce que je ne vais pas continuer mon activité de création toute ma vie, ce n’est pas mon objectif professionnel. C’est un passe-temps et ma passion en même temps. Mais vu que pour l’instant, nous avons nos cours en visio, j’arrive à faire les deux en simultané !

Il se trouve en plus que ça m’aide justement à me concentrer de coudre pendant les cours ! Je peux suivre mon cours, et coudre en même temps. En temps normal, je suis très facilement distraite, et la couture m’aide vraiment à rester concentrée sur le cours. Finalement, ça me réussit très bien ! Du moins, pour l’instant.

Et as-tu réussi à écouler tous les tissus de ta mère et de ta grand-mère ?

Non, je n’ai pas encore tout épuisé ! Il y en a vraiment beaucoup ! J’ai tout de même réussi à faire deux collections entières avec les tissus de ma maman. Pour la troisième collection, j’ai utilisé beaucoup de vêtements trouvés dans les friperies, ou dans les parties mercerie d’Emmaüs et de Don de Soie, ou encore dans un magasin de Roubaix qui vend aussi ses fins de rouleaux. Je récupère des tissus, des vieux foulards, etc.

J’essaie de ne travailler qu’avec de la récupération. Sur les 50 modèles que j’ai créés jusqu’ici, je n’ai pas acheté plus de cinq tissus neufs. J’essaie vraiment d’acheter très peu de nouveaux tissus, et encore moins sur internet.

échantillons chouchou Mademoiselle Sixt

Un an après, tu es contente de l’avancée de Mademoiselle Sixt ?

Carrément ! En fait, j’ai un peu de mal à prendre du recul sur ce que je fais. Parce que c’est vraiment une passion pour moi, et j’ai l’impression de ne faire aucun effort depuis le début. Tout ce que je fais, c’est vraiment pour le plaisir ! Donc je ne me rends pas compte des efforts. Du coup, quand j’obtiens de beaux résultats, je suis vraiment contente !

L’une de mes plus grandes fiertés, ça a été le lancement du site internet. Parce que c’est un milieu que je ne connaissais pas vraiment, et finalement, le résultat a été top, j’ai eu énormément de retours positifs, et plein de visites sur mon site !

Quels sont les prochains projets pour la marque Mademoiselle Sixt ?

D’abord, j’aimerais lancer des nouvelles collections, et créer de nouveaux produits. Je vais élargir la gamme avec de nouveaux bandeaux, des nœuds papillon, etc.

Puis, au niveau des projets à long terme, j’aimerais trouver une boutique où je pourrais exposer mes créations. À Lille, il y a de plus en plus de concept-stores qui font découvrir des créateurs locaux. Je trouverais ça vraiment intéressant de pouvoir vendre dans une de ces boutiques, car c’est un autre moyen de faire grandir ma marque.

fleurs séchées et bracelets Mademoiselle Sixt

Et quels sont tes projets personnels ?

Pour moi, Mademoiselle Sixt est quelque chose de temporaire. Plus tard, j’aimerais travailler dans le secteur du sport, mais je ne sais pas encore précisément dans quel secteur. Tant que c’est dans le sport, je sais que ça va le plaire ! L’événementiel, la communication, le marketing aussi, ce sont des choses qui me plaisent énormément.

Ce qui est bien, c’est que Mademoiselle Sixt m’apporte beaucoup d’expérience pour la suite ! J’ai beaucoup appris grâce à cette marque, à gérer Instagram de façon professionnelle, à faire du marketing, et même à m’organiser. Puis sur le CV, ça me rajoute un grand plus d’être autoentrepreneuse !

Retrouvez également les produits et les bons plans de Mademoiselle Sixt et achetez en Click & Collect sur l’application Dailyn par ici :https://dailyn.app/lille/shops/mademoiselle-sixt-0fb305e7